Comment les différences interculturelles au travail peuvent mener à de fâcheux quiproquo

"Minute papillon, je crois qu’il y a un quiproquo !" Parce que „parlons-en" ne veut pas dire la même chose que „lass uns darüber sprechen"

“Parlons du concept jeudi.”

“Lasst uns am Donnerstag über das Konzept sprechen.”

Avez-vous déjà dit ou entendu une telle phrase à la fin d’une réunion? Elle paraît annodine mais elle peut provoquer des malentendus! Parce qu’en disant “Lass uns darüber sprechen” un allemand ne sous-entend pas la même chose qu’un français qui dit “parlons-en”.

Lorsque vos collègues allemands entendent la phrase “Parlons du concept jeudi”, ils la comprennent généralement comme une tâche à effectuer. Il est donc naturel pour eux de commencer à travailler dessus et est fort probable qu’une première version de ce concept soit élaborée pour être discutée lors de la réunion du jeudi. Ce travail préliminaire est considéré comme une bonne préparation et une base pour que la réunion se déroule sans heurts et sur la base d’informations et de faits.

Lors de cette réunion de jeudi, les collègues français seront surpris, probablement même un peu offensés. Parce qu’en disant „parlons-en“, ils ont compris que le concept serai élaboré… en parlant ensemble justement! Dans le monde du travail français on comprend qu’on va brainstormer avec différents participants sur le concept lors du prochain rendez-vous. 

D’après notre expérience, il est n’est pas attendu dans la culture de travail française qu’un concept fini soit déjà apporté à la réunion où on allait „en parler”. Si les collègues allemands arrivent avec un concept finalisé alors les français penseront

“Le travail a déjà été fait”

Pour eux, il n’y a donc plus de raison de discuter à ce stade. Ils peuvent même être déçus que leurs idées n’aient pas pu être incluses dans le concept.

Renversons maintenant les rôles : les collègues français n’ont pas préparé de concept pour la réunion, alors que les Allemands l’attendent instinctivement. Ils le remarquent donc négativement et se disent, par exemple :

“Les collègues n’ont fait aucun effort, maintenant tout le travail est à notre charge”

Dans cette situation, bien sûr, aucune des parties n’est à blâmer. Il est important que les équipes interculturelles discutent ouvertement de leurs attentes respectives. Il aurait donc fallu ici fixer des tâches et des objectifs concrets pour la prochaine réunion afin d’éviter les malentendus et de favoriser une coopération harmonieuse.

Vous souhaitez en savoir plus sur les différences culturelles et les malentendus possibles dans les équipes interculturelles ? Découvrez notre série d’articles !

Vous avez des questions sur l’interculturalité dans le cadre de votre projet d’internationalisation ?

Nous sommes heureux de vous en parler !

la différence d’utilisation des réseaux sociaux en marketing B2b Avec …

Lorsque l’on songe à étendre son entreprise à l’international, l’Allemagne …

Définir votre feuille de route : planifier et préparer votre expansion …

Contact

Vous avez des questions ? Discutons ensemble de la manière dont nous pouvons internationaliser au mieux votre entreprise et atteindre vos objectifs de croissance.

Nous avons toujours du temps et du café (ou du thé) à disposition pour répondre à toutes vos interrogations !

*Champ obligatoire

Wyngs a besoin de vos informations de contact  afin de pouvoir vous contacter au sujet de nos services. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment si vous ne souhaitez plus recevoir de notifications. Pour plus d’informations sur la manière de se désabonner et sur nos pratiques en matière de protection des données, veuillez consulter notre politique de confidentialité.

Vous souhaitez avoir un premier entretien sans avoir à vous engager ou en savoir plus sur une éventuelle collaboration ? Il ne vous reste plus qu’à prendre rendez-vous avec Andrea juste ici.